PUNTA D'ES BLANC

ANALYSE DU SITE

Dans le réseau de rues et de routes qui donnent accès à la mer, Carrer de la Punta d'en Blanc fait partie d'un anneau qui pend de l'extrémité sud de l'autoroute Palafrugell, entre Llafranc et Calella et est formé par les rues de Lluís Marquès et Carbó (descente de Llafranc), Passeig de la Torre, Lluís Santàngel et la rue de Punta d'en Blanc. Deux petites zones piétonnes avec un accès limité des véhicules aux voisins sont également suspendues à cet anneau. L'un est situé à Llafranc sur les marches de Garbí et l'autre à Calella, entre La Torre et La Marineda. Ces deux zones piétonnes communiquent par la route de Ronda qui donne à la fois accès aux rochers et à la mer.

La conception de la rue de Punta d'en Blanc, basée sur la hiérarchie des routes et des espaces de circulation piétonnière qui vont de l'autoroute au périphérique, devra résoudre la rencontre des trottoirs, des parkings, des gués, des arbres existants, de la topographie , prend en charge et résout toutes les pathologies présentées par la configuration actuelle et qui sont résumées ci-dessous:

Planchers de céramique dégradés de différentes tailles

Racines d'arbres superficielles (niveau rocheux très peu profond)

Relation inadéquate des gués avec les trottoirs.

Pente excessive de la Carrer Pere III

Érosion de la rue par l'eau de pluie

(une étude du ruissellement et de l'évacuation des eaux pluviales dans les deux sens des pentes est nécessaire)

Besoin de résoudre les parkings sans perdre de vue l'aspect d'espace privilégié du Passeig-Saló (Etude de paysage et de jardinage qui envisage l'étude des visuels)

PROPOSITION

À la suite du travail d'analyse et de l'expérience de travaux similaires, une proposition précédente est faite consistant à traiter la Carrer de la Punta d'en Blanc comme un accès routier à la côte et le stationnement des véhicules avec une limite de vitesse de circulation inférieure à 30 km / h. Le contrôle passif de la vitesse est établi avec le rétrécissement (plus visuel que réel) du passage du véhicule défini par deux bandes de bordure parallèles séparées de 300 cm bien que le pas réel soit de 350 cm tel que défini par le code technique pour les routes de cette nature (SI5 Art.1) . Un passage à niveau est également en cours de construction, établissant deux virages de rue avec des caractéristiques similaires à celui de la Carrer del Terme à Palafrugell et qui sert à résoudre les changements de pente entre les intérieurs des garages à accès égal sur les domaines voisins par rapport au trottoir. Le trottoir le plus large de cette zone sera utilisé pour créer un aménagement paysager qui délimite les espaces à gué et les sections de rampes nécessaires entre le garage et la route. Il se trouve que ce problème de pentes apparaît approximativement au milieu de la section longitudinale de la rue, très proche du changement de pente et donc vous pouvez profiter de cet élargissement de trottoir pour placer des éléments de mobilier urbain (bancs, poubelles ) et augmentez le niveau d'éclairage. La section transversale de la rue sera asymétrique, plaçant du côté ouest les parkings batteries pour motos et voitures jusqu'à 5 x 2, 5 mètres sous les pins existants dont la conservation et la replantation devront être évaluées. Sur le côté est, il y a un trottoir de 3 m de large qui se connecte visuellement à la mer. Cette solution asymétrique permet au trottoir plus large de se connecter directement aux trottoirs du réseau de rues piétonnes avec lequel il est connecté le long de son tracé. Il faudra bien étudier le type de matériaux de pavage pour trouver un accord entre ceux qui existent déjà et sont si différents aux extrémités de Llafranc et Calella. Il faudra penser à des matériaux capables de résister à une forte érosion marine, souples pour résister aux déformations du sol (présence de racines), facilement réparables subis par l'usure du passage des véhicules, antidérapants et en même temps respectueux selon nature de promenade au milieu des pins et de la nature que l'on tente de donner à cette rue.

Dans cette phase préliminaire, nous proposons l'utilisation d'une parcelle de jardin de type «îlot en dalle» dans les parkings pour véhicules et motos de la rue Punta d'en Blanc, qui pourrait être étendue à d'autres rues de ce projet. Ce type de chaussée donnera une vue moins urbaine, moins «dure» de la rue, surtout pendant les mois de basse saison où presque personne ne s'y gare. Ce trottoir paysager se connecte aux clôtures paysagères des domaines avec des marges également aménagées qui s'adaptent à la topographie existante. Tout cela permet à la largeur du trottoir face à la mer d'être de trois mètres et peut contenir confortablement les éléments d'éclairage, les parkings à vélos, les bancs, les poubelles, les affiches et en général tous les éléments de mobilier urbain nécessaires sans interférer avec son caractère d'avenue piétonne ou dans sa ligne.

L'étude des drains, de la position des caillebotis, des soutes et du raccordement avec le réseau d'évacuation des eaux pluviales sera très important.

La pente excessive de la Carrer Pere III peut être lissée en abaissant la partie centrale pour assurer son accessibilité (largeur d'au moins 350 cm) en laissant le rocher rester comme un affleurement visible et en aménageant discrètement le reste de la rue pour guider une commande en véhicule occasionnel places de parking. Il n'est pas jugé nécessaire d'établir une différence dans le traitement des chaussées dans les zones piétonnes ou même dans la construction de trottoirs.

La connexion entre la Carrer Miquel Santàngel et le Passeig de la Torre mérite un traitement spécial, même si elle est hors du cadre, une solution pour le pavage de la jonction sera donc incorporée, dans le but de pacifier les vitesses.l'amélioration environnementale de cet espace et de compléter visuellement le anneau de circulations où nous circulons.

Palafrugell, novembre 2009